mercredi 10 janvier 2018

Nos âmes jumelles


Sonia est la plume, Lou le crayon.
Ensemble, elles inventent, osent, racontent, écrivent…
Y seraient-elles parvenues l’une sans l’autre ?
De virtuel sur un forum, leur duo peut-il leur faire vivre une amitié réelle ?

livres :
Nos âmes jumelles
Nos âmes plurielles



Ça y est, la trilogie est terminée. Je l’aurais dévoré en un an, chaque livre ne tenant jamais plus d’une journée. Ce sont des romans jeunesse comme je les aime, et comme j’aurais aimé en avoir au collège et au lycée pour moins appréhender lycée et université.
Pour moi qui suis dans le supérieur depuis plusieurs années maintenant, ces romans, principalement les deux premiers, ont été de superbes madeleines de Proust, rappelant avec joie les bons souvenirs du lycée. Les romans présentent en effet des scènes du quotidien, à la fois simples et frappante, qui parlent à tous et où l’on peut facilement s’identifier, se revoir, ou se voir dans un futur proche pour les collégiens.  Le troisième roman est au final beaucoup plus proche de ce que je peux vivre depuis mon arrivée dans le supérieur et je me suis d’autant plus reconnue dans ce dernier pan de l’histoire qui m’a finalement vu plus proche de Sonia par son histoire que de Lou, alors que je ressemble beaucoup à cette dernière.
Lou et Sonia sont deux personnages incroyables qui nous font découvrir deux facettes d’un livre : le récit et l’illustration, l’image et les mots, à travers deux personnalités très différentes qui permettent à chacun de se retrouver un peu dans l’une, un peu dans l’autre. L’amitié qui se développe entre les deux adolescentes est superbe et permet de chacune d’avancer, d’évoluer.
Enfin, le roman en lui-même est incroyable. Le style est fluide et facile à lire, parfait pour un roman jeunesse, et la construction de chaque livre permet de retracer une année entière sans temps mort, en ne s’intéressant qu’à l’essentiel de chaque mois. Cela permet, en plus, des livres qui se lise très facilement et rapidement, que tous, même ceux qui ont plus de mal à se plonger dans des romans parce qu’ils les trouvent trop imposant, peuvent dévorer. Cette trilogie est un récit tranche de vie, qui se base donc sur la réalité et montre, plus qu’une histoire avec un bouleversement comme on peut en avoir l’habitude, une partie de la vie des jeunes filles, leurs années lycée et la première dans le supérieur, vie dans laquelle chacun peut se reconnaitre à un moment ou un autre. Et surtout, c’est un récit d’apprentissage, où personnages comme lecteurs vont apprendre à grandir, vont évoluer.

Ainsi, cette trilogie est un superbe récit d’apprentissage où il est très facile de s’identifier aux personnages pour évoluer avec eux, on se plonge vite dans l’histoire qui se lit facilement et rapidement. Je recommande principalement cette saga aux collégiens qui préparent leur entrée au lycée, et aux lycéens pour se préparer à l’université ou se retrouver dans sa vie de tous les jours, mais aussi aux autres pour retrouver, comme une madeleine de Proust, les sensations et souvenirs de ces moments. Le petit plus, ces livres peuvent se lire individuellement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire