mercredi 17 janvier 2018

Les Rumeurs d'Issar, le talisman perdu


Dis-moi quel est ton signe, je te dirais quel est ton pouvoir…
Dans les royaumes d’Issar, la magie habite tous les Hommes. Mais parfois, elle en choisit un. Le pouvoir dont il dispose alors est si puissant qu’il s’incarne en un animal mystique, qui dépend de son signe de naissance. Ces deux êtres, liés à tout jamais, ont pour mission de protéger les puissants de ce monde.
Edjan, seize ans, est l’un de ces élus. Le problème, c’est que son animal, loin d’être redoutable, est minuscule et possède un caractère épouvantable ! Ils ont bien du mal à cohabiter dans leur boutique de tapis volants. Jusqu’au jour où leur secret est découvert par Shaëll, voleuse intrépide, qui travaille pour une entité hors-la-loi. Avec elle, ils décident de quitter l’anonymat et d’apprendre à contrôler leur magie.
Par-delà les dunes, ils vont devoir se rendre à Galène, capitale du royaume d’Aestera, où le Lion a disparu…

J’avais adoré L’Héritage des Darcer, la première trilogie de cette auteure, malgré ses petites imperfections. Ce n’était alors que les débuts de l’auteur et je me doutais que son nouveau roman ne pouvait qu’être mieux. En effet, j’ai bien fait de profiter du salon du livre de Montreuil pour rencontrer Marie Caillet et m’offrir Les Rumeurs d’Issar, ma lecture fut grandiose.
Tout d’abord, il faut être objectif, l’objet livre en lui-même est magnifique. La couverture, la quatrième de couverture, le dos, tout donne envie. Déjà, le livre méritait d’entrer dans ma bibliothèque, mais quand je l’ai ouvert, ce fut encore mieux. Sur l’intérieur de la couverture et de la quatrième sont représentés les douze signes du zodiaque, avec leur élément, leur phrase clé et leur caractère. J’ai adoré découvrir les signes ainsi, chercher ce qui me correspondait, à moi mais aussi aux personnes autour de moi. C’est très amusant et permet de rentrer dans le livre avant même la lecture.
Puis, à force d’admirer le livre, on tourne les pages et arrive au roman. Et quel bonheur !
L’histoire commence sur une rumeur, un personnage mystérieux explique, dans une mise en abîme, les tenant et aboutissant de cette journée qui permet aux jeunes de quinze ans de recevoir leur talisman. Pour certains rares, c’est aussi le moment de devenir Gardien et de voir naitre l’Ange qui les suivra tout au long de leur vie.
Le récit est rythmé par ces quelques rumeurs qui apportent des éléments nouveaux sans forcément quitter l’histoire. C’est rapide et traité de façon à faire sourire le lecteur tout en lui apprenant ce qui circule dans les comtés d’Issar. L’aventure de nos héros contribuent d’autant plus à mettre du rythme, dynamisant le texte et faisant en sorte qu’une fois commencé, on ne puisse plus lâcher ce premier tome.
Les personnages sont tous très attachant et j’ai adoré la mise en parallèle des histoires d’Edjan et Chanis, ils nous font découvrir deux points de vu opposés de ce monde, et deux évolutions de leur point de vu, c’était génial et permet au lecteur de choisir son camp sans forcément de laisser guider aveuglément par le personnage principal, cela permet au lecteur de se forger son propre avis.
Les protagonistes nous font ainsi découvrir un univers incroyable, riche, neuf. On ne voit pas très souvent de fantasy avec pour base l’orient et cela apporte de la fraicheur au roman et de la nouveauté dans le monde de la fantasy jeunesse. L’univers fait également la part belle aux signes du zodiaque et j’ai adoré les redécouvrir, voir ce que l’auteur en avait fait et comment elle se les était appropriés.
Pas une seule fois je ne me suis ennuyée, et en plus ce livre est superbement bien écrit. Dès les premières lignes j’ai été happée par le récit, l’univers, l’histoire, les personnages, l’écriture. Le style est fluide, facile à lire donc parfait pour de la jeunesse, et il fait rêver, fait entrer dans l’histoire immédiatement, fait vivre les personnages. J’ai adoré !

Il n’y a pas grand-chose à dire de plus, sinon que ce livre doit être lu si vous aimé la fantasy jeunesse, mais je le conseille aussi à toute personnage, car il mérite d’être lu par tous, quel que soit son genre de prédilection. Pourquoi alors n’est pas un coup de cœur ? me direz-vous. Je ne sais pas, peut-être parce que je suis difficile, que j’ai besoin de confirmation, surtout quand c’est de la jeunesse, avant de clamer un coup de cœur. Il n’empêche que ce livre est incroyable, et que je veux la suite. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire