lundi 2 janvier 2017

An Ember in the Ashes

Couverture Une braise sous la cendre, tome 1

Under the Martial Empire, Defiance is met with Death.
When Laia’s grandparents are brutally murdered and her brother arrested for treason by the empire, the only people she has left to turn to are the rebels.
But in exchange for their help in saving her brother, they demand that Laia spy on the ruthless Commandant of Blackcliff, the empire’s greatest military academy. Should she fail it’s more than her brother’s freedom at risk… Laia’s very life is at stake.
There, she meets Elias, the academy’s finest soldier. But Elias wants only to be free of the tyranny he’s being trained to enforce. He and Laia will soon realize that their destinies are intertwined _ and that their choices will change the fate of the Empire itself.
“Tahir shows us light in darkness, hope in a world of despair, and the human spirit reaching for greatness in difficult times” Brandon Sanderson


Malgré de mauvais début, ce premier tome fut une incroyable surprise, proche du coup de cœur.
Même si j’avais entendu le plus grand bien de ce roman, il faut bien avouer que le résumé ne me tentait pas plus que ça, et quand j’ai lu les deux premiers chapitres du livre, j’étais de moins en moins convaincue. Mais j’ai continué et franchement, heureusement. Ce livre est une perle et il m’a complètement entrainée dans son univers aux côtés des personnages et m’a surprise à bien des reprises.
Cela fait un petit moment à présent que j’ai lu ce roman, et pourtant l’histoire est fraiche dans ma mémoire et il me tarde d’en découvrir la suite.
Même en anglais, c’est un livre facile à lire qui nous entraine facilement dans un univers des plus intriguant et fascinant. Le style est sympa, pour ce que je peux en dire (je l’ai lu en anglais après tout), les descriptions font en sorte que l’on réussisse parfaitement à visionner la scène, le décor, et l’on s’y sent vraiment. Il y a d’ailleurs une importance apporter à l’odeur que j’ai beaucoup aimé dans ce roman et qui lui apporte un petit plus.
Pour les personnages, je suis mis figue mi raison. Autant j’ai adoré Elias, ce protagoniste est juste hallucinant, tellement génial et attachant. Mais Laia… Je l’ai trouvé idiote… Elle avait toutes les possibilités de manipuler et au final elle se faisait manipuler… Je ne l’ai pas appréciée, il faut bien l’avouer, et pourtant tout ce qui lui arrive, comment l’histoire évolue, est génial et je n’ai donc pas réussi à me détacher de ce roman.
L’histoire est fascinante et évolue d’une façon à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Au début, je me demandais pourquoi ce roman était rapproché du Trône de fer, je comprends mieux maintenant : il y a des tournants surprenants tout au long du livre.
Cela reste certes un livre jeunesse, mais c’est un excellent jeunesse comme on en trouve peu malheureusement (quoique, entre Illuminae , Harry Potter et lui, je vais finir par me poser des questions XD). Je le recommande chaudement et je vais essayer de lire la suite le plus vite possible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire