mercredi 1 février 2017

Lou


Lou est une petite fille qui ne connaît pas son papa, qui vit seule avec sa maman et le petit chat qu'elles ont adopté. Toutes les deux ont une grande complicité, elles jouent à la console, dînent dans des pizzerias... Lou est amoureuse de son voisin d'en face mais, bien sûr, n'ose pas lui avouer... C'est une petite fille très à la mode avec des dons de styliste. Sa meilleure copine s'appelle Mina, et ensemble elles partagent beaucoup de choses. Lou se dit aussi que Richard, qui vient d'emménager sur son palier, pourrait très bien plaire à sa mère. D'ailleurs, elle va se débrouiller pour les faire se rencontrer...
Livres :
7 tomes

Cela fait longtemps maintenant que je suis cette délicieuse bande dessinée. Lou est une saga toute mignonne où nous suivons une adolescente dans sa vie de tous les jours au fil des années.  Nous la voyons ainsi grandir et suivons ses états d’âme, son adolescence et les problèmes _ et bonheurs _ qui vont avec. Cette bd grandit avec son lecteur et tout en le faisant rire avec le quotidien de Lou et sa mère, montre aux jeunes la beauté de l’adolescence et en quoi elle reste inoubliable. C’est en tout cas comme cela que je le ressens en lisant cette saga, avec laquelle j’ai pu grandir et évoluer tout en rigolant beaucoup.
Car il ne faut pas oublier que cette bande dessinée est sur le mode des bd humoristiques, avec une petite histoire, blague, sur une à deux pages mais également une histoire de fond qui se tisse au fur et à mesure de ces petites blagues. La force de cette bd est qu’elle raconte un quotidien et donc qu’il y est beaucoup plus facile de s’y reconnaitre et donc d’en rire non seulement parce que cela arrive aux autres, mais que cela peut aussi nous arriver si cela n’est pas déjà fait ; cette bd nous fait un peu rire de nous également. Je me souviens notamment de cette page dans les premiers tomes où Lou coure d’abris en abris sous une pluie torrentielle pour éviter d’être trempée mais qui prend une douche immédiatement en rentrant chez elle. Evidemment on rit en lisant la page, mais au final, personnellement, je fais un peu pareil parfois, donc je ne ris pas seulement de Lou mais de moi aussi et cela aide d’autant plus à s’identifier à Lou, à s’attacher à elle et à être impliqué dans ses histoires de cœur.
Le dessin est sans fioriture, mais beau tout de même et nous entraine facilement dans l’univers de Lou et réussir à nous faire voyager entre les paysages urbains et ruraux, puis fantaisistes dans le sixième tome.
Parlons-en d’ailleurs de ce sixième tome qui a fait beaucoup parler de lui, pas forcément en bien, du fait de ce changement brutal face au reste de la série. Ce n’est clairement pas mon favori non plus et j’avoue facilement que j’ai été déçue en le lisant. En effet, je trouve que la coupure avec les premiers tomes et un peu trop rude, même si le septième volume rattrape un peu ça et donne une explication à ce sixième tome. Nous avions été habitués à quelque chose et ce brusque détour fut des plus surprenant, déroutant. Oui, je n’ai pas forcément apprécié ce sixième tome même s’il restait quand même sympa à lire (mais très bizarre, il était un peu difficile de tout suivre).
En tout cas, les cinq premiers tomes sont des bandes dessinées que j’ai beaucoup aimées et je n’hésiterais jamais à les relire, facile qu’elles sont à lire, rapide, et elles font toujours rire. Le septième a également rattrapé l’étrange ovni qu’est le sixième tome.

Lou est une saga que je ne peux que conseiller, léger et amusant, il fait passer du très bon temps. 

2 commentaires:

  1. Oh lou, qu'est-ce que j'ai pu aimer cette BD qui était au CDI de mon collège, ça remonte tout ça ... faudrait que j'achète les BD ^^ Note, le film était sympathique également mais n'égalera pas la BD ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord pour le film, il est très sympa mais ma bd est mieux 😊
      A sa sortie je me souviens que j'avais eu très peur demi rendu, là bd était géniale, mais j'imaginais mal voir ça sur grand ecran, surtout qu'il arrivait après la petite déception du sixième tome donc... Au final, je m'en veux un peu de ne pas être allée au cinéma ^^

      Supprimer