dimanche 11 décembre 2016

Illuminae

This year is 2575 and two mega-corporations are at war over a planet that’s little more than an ice covered speak.
Too bad nobody thought to warn the people living on it. With enemy fire raining down on them, Ezra and Kady have to make their escape on the evacuating fleet. But their troubles are just beginning. A deadly plague has broken out on one of the spaceships and it is mutating with terrifying results. Their ship’s protection is seriously flawed. No one will say what is going on.
As Kady hacks into a tangled web of data to find the truth, it’s clear only one person can help her. Ezra. And the only problem with that is they split up before all this trouble started and she isn’t supposed to be talking to him.
A fantastically original, heart-stopping adventure where everything is definitely more dangerous than it seems.


J’entendais beaucoup de bien de ce roman qui est sortie en français il n’y a pas si longtemps et le principe m’intriguais au plus haut point, sans parler que j’ai lu il n’y a pas si longtemps un autre roman de l’un des auteur (Nevernight de Jay Kristoff) que j’ai apprécié. Après quelques recherches en librairies, d’abord vaines, je suis finalement tombée sur ce roman et, comment dire, je n’ai pas pu résister. Outre le fait qu’il soit beau visuellement, l’intérieur est surprenant : c’est la première fois que je rencontre un roman étant entièrement sous forme de fichier. Cela dit, j’avoue que j’avais un peu peur que le rendu du récit soit plat, monotone. Comme je me trompais.
Le roman débute par une interview des deux protagonistes, ils nous racontent leur course contre la montre pour arriver aux vaisseaux pendant l’attaque et, de suite, je me suis retrouvée emportée dans l’histoire. Tout est rapide, ça explose, c’est impressionnant. Cela devient un peu plus calme par la suite, mais cette entrée en scène était juste impressionnante. La suite du roman nous plonge dans la survie dans les vaisseaux, et il s’en passe des choses, notamment avec ce virus mais aussi une IA qui n’est pas dans sa plus grande forme.
Chaque page nous fait découvrir une nouvelle petite merveille visuelle ou fait avancer l’histoire de manière passionnante, rendant ce livre magnifique de bien des façons et les personnages sont tous ultra attachants. J’ai adoré toutes les petites surprises que renferme ce roman et j’ai beaucoup ris, notamment grâce à Ezra, mais pas seulement. (mention spéciale à la mort des auteurs qui m’a fait mourir de rire XD).
J’ai donc lu ce roman en anglais, donc je ne peux pas vraiment parler du style, sinon que c’est facile à lire, et de toute façon, même en français je crois que j’aurais du mal à en parler puisque la plupart des fichiers sont des conversations. Mais dans les retranscriptions de vidéos, les différentes façons de raconter des agents m’ont tout de même fait bien rire même si les situations ne s’y prêtaient pas forcément.
C’est un roman qui joue parfaitement entre les rires et la tristesse (les auteurs sont sadiques, moi je vous le dis ! ils sont horribles avec leurs pauvres lecteurs ^^) avec une histoire passionnante et des personnages attachants et amusants. (Aidan est d’ailleurs mon personnage favori, j’ai adoré son évolution et j’espère de tout cœur le revoir pour la suite des événements)

Et sur ce, je retourne à la lecture du tome deux (parce qu’il est sorti il y a peu en anglais), parce que cette lecture est géniale ! Un gros coup de cœur !!!!!!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire