lundi 19 septembre 2016

Maléfices

Une ombre inquiétante rôde dans les forêts de l'Oregon. C'est d'abord un employé de l'environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel... Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d'effraction dans les maisons... Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s'accumulent et la psychose s'intensifie. Et s'il n'y avait qu'une seule personne derrière tout cela ?
Un être pas comme les autres.
On commence à murmurer le pire : et s'il n'était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O'Donnel vont mener l'enquête, entrer dans la toile et faire face à l'impensable.
Une nouvelle génération de tueur.


Ce livre est un gros coup de cœur. Je m’aventure rarement dans l’univers du thriller et donc, je suis certainement facilement impressionnable, il n’empêche que cette lecture a été une magnifique découverte.
Ce roman est cependant le troisième tome de la trilogie du mal (oui, j’ai commencé par la fin, mais pour ma défense ce n’était pas écrit sur ma liseuse que c’était un troisième tome), et même si cela n’empêche pas de comprendre l’histoire _ ce que l’auteur annonce au début _, je pense qu’il est mieux de commencer par le début pour mieux comprendre les personnages et leur histoire. Heureusement, cette histoire est régulièrement rappelée dans le roman, ce qui fait que l’on peut commencer à imaginer ce qu’ils ont vécu et il est tout à fait possible de s’attacher aux protagonistes malgré tout.
En revanche, débuter la trilogie par une histoire d’araignée… C’était une très mauvaise idée. Déjà que de base, je suis loin d’être une grande fan de ces créatures, mais alors après cette lecture, je les aime encore moins. J’en ai même cauchemardé, de ce bouquin, c’est dire qu’il m’a fait de l’effet. Il y a largement de quoi flipper dans ce roman et je ne doute pas que j’aurais de grandes frayeurs également en lisant les deux premiers tomes.
Quant au meurtrier, juste oua ! Je ne m’attendais pas du tout à ça, je suis complètement retournée. J’ai adoré suivre l’enquête du début à la fin, apprendre des trucs sur les araignées, et découvrir la plume de Maxime Chattam dans un autre genre (j’ai adoré la saga Autre-Monde dont j’attends la suite avec grande impatience).
Le style est magnifique, il n’y a juste rien à dire de plus. J’ai été transporté avec une facilité déconcertante au milieu des personnages et l’écriture m’a fait rêver.
C’est donc une merveilleuse lecture que je ne peux que vous recommander et quant à moi, je me lancerai avec plaisir dans d’autres thrillers de cet auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire