jeudi 7 mai 2015

La Moïra


L’enfant s’appelle Aléa…
Jeune orpheline de treize ans, elle hérite d’un don étrange et se retrouve au centre d’intrigues qui la dépassent. Sur l’île de Gaelia, politiciens et religieux convoitent son pouvoir et redoutent cette élue aux facultés uniques qui pourraient changer la face du monde… Tandis qu’une armée est en marche pour reconquérir l’île volée à leurs ancêtres, Aléa a désormais maints ennemis : les Soldats de la Flamme, des fanatiques religieux, le Conseils des druides, qui lui envient son don, ou encore les terribles guerriers de Maolmordha.
Alors qu’Aléa fuit la mort qui la traque sans pitié, dans l’ombre, tel un reflet dans un miroir, une louve solitaire vit une aventure étrangement parallèle à la sienne.
Quelle merveilleuse énigme relie leurs existences ? Quelle destinée unique attend la louve et l’enfant ?

Tome 1 : La Louve et l’enfant
Tome 2 : La Guerre des loups
Tome 3 : La Nuit de la louve

Je me souviens avoir découvert cette trilogie il y a des années, au collège, et à cette époque je la lisais sous sa forme jeunesse en six tomes. Sauf que le sixième tome était introuvable et je n’avais donc jamais pu avoir le fin mot de l’histoire. Alors quand j’ai vu que l’auteur était à quai du polar en 2014, j’en ai profité pour prendre l’intégrale de la trilogie et pouvoir enfin relire cette histoire et savoir enfin la fin. Je n’ai pas été déçue, loin de là, car j’ai totalement redécouvert l’histoire même si je m’en souvenais à peu près.
Du début à la fin, nous avons deux histoires en parallèle, celle de l’enfant Aléa, et celle de la louve Imala qui ont toutes deux des histoires fascinantes, se croisant et se recroisant au fil de l’histoire, menant chacune une vie très différente, et pourtant très similaire par de nombreux points. Mais au fil des romans, d’autres protagonistes vont faire leur apparition, et bon ou mauvais, nous suivons ces personnages en parallèle d’Aléa et d’Imala pour mieux découvrir l’étendue de l’histoire qui concerne certes uniquement l’enfant et la louve, mais englobe toute l’île de Gaelia pour nous montrer le changement, l’évolution d’un pays, d’un monde, en abordant avec brio les thème de la politique, de la guerre, mais aussi de la religion et de la guerre de religion.
C’est une trilogie à ne pas manquer, très bien raconté, avec des personnages incroyable qui restent longtemps dans les mémoires et une histoire fascinante qui aborde beaucoup de sujet sans pour autant s’éloigner de son histoire principale. Je ne peux que vous recommander chaudement cette lecture. 

4 commentaires:

  1. Pour l'instant, cette saga ne me tente pas plus que ça :3

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air pas mal du tout :D

    RépondreSupprimer
  3. Comme je me souviens de cette saga ! J'avais totalement craqué pour Erwan (autant pour le prénom que pour le personnage). J'ai hâte de la relire et de voir si ça me fait toujours le même effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en souviens oui ^^ Même qu'on lisait la version jeunesse en six tomes. Sauf qu'au collège, on avait pas le fin mot de l'histoire puisque le sixième tome est introuvable... (oui, je ne l'ai toujours pas trouvé... XD) Heureusement que la trilogie, et notamment l'intégral, est là ^^

      Supprimer