samedi 14 mars 2015

Le Secret de l'Epouvanteur


Attention !
Histoire à ne pas lire la nuit…
« L’hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l’annoncent. Les hirondelles se sont envolées vers le sud presque un mois plus tôt qu’à l’accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur. Je n’avais jamais vu ça ! Ce sera une période éprouvante : aucun de nous n’en sortira indemne. Aussi ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l’un l’autre. »
Alors que le froid se fait plus vif, l’Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de John Gregory. Au cours des long mois d’hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L’Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu’il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger…

J’avoue avoir eu du mal tout au long du roman. Au fur et à mesure, l’Epouvanteur me parait de plus en plus antipathique et cruel ; je n’aime pas du tout ses méthodes et il est cruel sans même s’en rendre compte. Au contraire, Tom m’apparait quelconque et je n’éprouve pas la moindre compassion pour lui, ou pour Alice. L’histoire m’a globalement ennuyée ; depuis le premier tome ; il s’agit toujours du même schéma narratif ce qui est lassant.
Cependant, contre toute attente, je suis plus qu’heureuse d’avoir terminé cette lecture car la fin fait remonter ce livre dans mon estime. J’ai en effet, dévoré les trois-quatre derniers chapitres qui annoncent beaucoup de beaux changements que j’ai hâte de découvrir dans le prochain volume.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire