vendredi 26 septembre 2014

Abigail


Magnétique et sensuelle, Abigail est l'arme la plus redoutable du réseau SENTINEL. La jeune succube se nourrit de votre énergie vitale et vous consume dans l'extase. Inutile de lutter : l'attraction qu'elle suscite est irrésistible. Même si faire l'amour avec elle, c'est s'unir à la mort.
Kaleb Helgusson est plus dangereux encore, car il porte désormais l'empreinte du Mal. Quand leurs routes se croisent, Abigail a beau le repousser, l'empathe l'attire comme un aimant. Au terme d'un affrontement passionnel sans merci, ils découvriront  avec effroi ce que la combinaison de leurs dons peut accomplir. Mais seront-ils capables de maîtriser leurs désirs les plus sombres ?
Déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans.

Le second tome de Kaleb est certes moins prenant que le premier mais tout au long du roman, il ne cesse de nous surprendre et de nous faire voyager et découvrir le monde des enfants du volcan en même temps que le protagoniste.
Dans ce volume, nous retrouvons Kaleb en Irlande où il souhaite rejoindre les autres enfants du volcan résistants au projet SENTINELLE et retrouve Abigail, plus succube que jamais, qui va entraîner Kaleb dans l’aventure et la lutte contre SENTINELLE.
Nous découvrons ainsi non plus une fuite comme dans le premier tome, mais une volonté de combattre ses ennemis bien plus présente que dans le premier, en plus, toujours, de la fuite. Cela n’empêche évidemment pas le mal d’être tout autant présent que dans le tome précédent même si nous ne l’observons plus d’aussi près.
Ainsi, nous remarquons que les protagonistes évoluent, pas seulement mentalement mais aussi physiquement et la couverture retranscrit à merveille ce changement en s’éclaircissant.
Enfin, nous rentrons bien plus facilement dans le roman que dans le premier tome puisque le présent, temps de la narration, ne nous surprend plus. Pourtant, l’auteur réussi encore à nous surprendre avec le temps de la narration et ainsi, une partie du roman est rédigée avec les temps du passé. Ce changement de temps ne gêne pas le moins du monde. Au contraire, il nous tient en éveille, faisant en sorte que nous nous demandions ce que l’auteur nous réserve encore comme surprise et nous ne sommes pas déçue tant elle nous tient en haleine tout au long de ce second tome. Une fois le roman terminé, nous n’avons plus qu’une envie, lire la suite.

L'ensemble : Kaleb
Tome 1 : Kaleb
Tome 3 : Fusion



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire