vendredi 26 septembre 2014

Dôme tome 1


Un matin d’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand _ ou si _ il finira par disparaitre. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur se raréfient.
Jim Rennie, premier adjoint de Chester Mill, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran d’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…

Ayant déjà vue la série, je connaissais déjà à peu près l’histoire : un dôme qui tombe sur une ville des États Unis et qui fait que les gens doivent se débrouiller pour survivre sans les ressources extérieurs et aux personnes voulant prendre le pouvoir. Je savais que le roman était différent de la série, mais je ne m’attendais pas à ce que ce le soit autant. On peut prendre les deux, série et roman, comme deux entités à part entière tellement ils sont différents. L’histoire est différente, les personnages sont pour la plupart différents, et même le dôme présente différentes caractéristiques _ dans la série, il n’y a strictement aucun contact possible avec le monde extérieur, dans le roman, on peut communiquer, le dôme n’empêche pas le son de passer, et les téléphone portable peuvent servir. J’ai ainsi découvert une toute nouvelle histoire, ce qui ne m’a pas déplu _ loin de là.
J’ai donc adoré ce roman, redécouvrant personnages et histoire avec un grand plaisir, mais surtout, j’ai lu pour la première fois du Stephen King et j’ai adoré. C’est un style fluide qui se lit très facilement et qui emporte très bien dans le livre.
En revanche, s’il y a bien un défaut à ce livre, c’est le commencement. En effet, si personnellement je suis rentrée immédiatement dedans, cela mets tout de même un moment à débuter puisque l’on suit la tombée du dôme du point de vue de nombreux personnages ce qui fait que c’est assez long. De même, il y a beaucoup de protagoniste et c’est parfois difficile de se souvenir de tous ces noms.
On suit donc, comme vous devez vous en douter, une ville où, du jour au lendemain, un dôme est tombé, refermant les villageois sur eux même. Certains vont tenter de prendre le pouvoir, d’autres de résister et ce premier tome lance superbement cette lutte mais du coup, elle n’est encore que trop peu présente et il me tarde de lire le deuxième volume pour mieux découvrir cette opposition entre les habitants de Chester Mill.
Ce fut ainsi une belle redécouverte de l’univers de Dôme et une découverte totale de Stephen King que j’ai vraiment apprécié et qui donne bien envie de lire le second tome de Dôme.

1 commentaire:

  1. Un des rares stephen king que je n'ai pas encore dans ma bibliothèque ^^ mais ça ne saurait tarder ^^

    RépondreSupprimer