lundi 22 septembre 2014

Scorpia


« Va à Venise. Trouve Scorpia. Tu connaitras ton destin. » Tels sont les mots qui hantent Alex Rider depuis la fin de sa dernière mission. Mais Scorpia n’est autre que la plus grande organisation criminelle du monde, avec à sa tête la belle et mystérieuse Mme Rothman. Celle-ci semble d’ailleurs très bien connaitre le jeune héros.
Trop bien, peut-être.

Décidément, la saga des Alex Rider ne cesse de s’améliorer au fil des tomes depuis le troisième livre. Ici, nous avons encore droit à une aventure originale ne respectant pas le plan de base utilisé dans les trois premiers volumes et comme dans Jeu de Tueur, Alex fait ici une enquête n’ayant aucun rapport avec le MI6. Pourtant, l’enquête l’emmène sur de nouveaux terrains qu’il ne connaissait pas : le milieu criminel.
Dans ce tome, nous en apprenant beaucoup sur les parents d’Alex, notamment son père et son lien avec Yassen Gregorovitch. Ce lien n’est pas vraiment une surprise, on le devine très facilement dans le tome précédent et ce n’est pas tant cela qui est important que les choix que va faire Alex. En effet, il est surprenant dans ce volume, je ne m’attendais pas du tout à ce que l’histoire parte dans ce sens, et c’est aussi pour cela que j’apprécie de plus en plus Alex au fil des tomes. Il est certes un espion, mais il reste avant tout un adolescent et j’apprécie comment l’auteur aborde ceci.
Mais enfin est surtout, ce qui m’a fait apprécier ce tome encore plus que les précédent, en plus de l’histoire géniale, c’est le fait qu’il n’y ait plus ces horribles mots de l’auteur mettant en avant la chance d’Alex plutôt que son aptitude à survivre. C’est reposant et cela fait apprécier d’autant plus l’aventure à sa juste valeur.
C’est une chronique un peu courte, désolée, mais en même temps, je ne vois pas l’utilité de répéter ce que j’ai déjà pu dire sur les livres dans les tomes précédents, le style est toujours aussi fluide et facile à lire.
Bref, vous l’aurez compris puisque j’avance rapidement dans cette série mais je vous la conseil vraiment, surtout aux plus jeunes car c’est vraiment facile à lire.

Tome 1 : Stormbreaker
Tome 2 : Pointe Blanche
Tome 3 : Skeleton Key
Tome 4 : Jeu de tueur

2 commentaires:

  1. Je n'aime pas trop les écritures trop jeunesse, même si j'aime bien l'auteur, je pense que je vais passer mon chemin :)

    * Critiques-de-livres *

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement, ça me tente toujours pas :/

    RépondreSupprimer