samedi 2 août 2014

Le Rouge et le noir

Le Rouge et le noir, c’est le roman de l’énergie, celle d’un jeune homme ardent, exigent et pauvre dans la société de la Restauration. Julien est le délégué de l’énergie provinciale, le délégué du talent à la carrière, des classes pauvres à la conquête du monde.
Cette peinture, pleine, puissante, normale de l’énergie d’un homme, d’un pays, d’une époque, compose une œuvre immense que son temps ne comprit pas mais dont la vivante influence n’est pas encore épuisée.
Albert Thibaudet

Ce roman m’a énormément plu. Du début à la fin, j’ai dévoré cette histoire juste incroyable qui nous dépeint les jours de Julien Sorel, son ascension dans la société  et ses conquêtes. Dès le commencement, j’ai été happée par l’ambiance du roman, le style de l’auteur étant tout simplement magnifique et me faisant oublier les quelques longueurs du livre qui met tout de même un petit moment à débuter. En effet, Stendhal attaque par la description du cadre spatial ce qui est un peu long, avant que le personnage principal n’apparaisse finalement. En fait, quand on regarde au nombre de page, ce n’est pas si long que ça, mais comme les chapitres sont court, cela donne une impression que le héros met un long moment à arriver. Mais ce petit point obscur n’empêche pas d’apprécier ce livre. Le fait que les chapitres soient courts donne justement une histoire qui avance plus rapidement une fois que Julien est apparu ce qui fait que cela se lit plutôt vite. Ainsi, j’ai lu ce livre très rapidement. Par la suite, plus nous avançons dans le roman et plus la taille des chapitres est importante, il y a ainsi une histoire plus lente au milieu mais non moins intéressante. En effet, au centre du roman se situe l’intrigue avec Mathilde dans le monde de l’aristocratie ce qui est un autre univers ou nous avons l’impression avec ce système de chapitre plus long que tout y est plus lent. Ce n’est que vers la fin que les chapitres redeviennent courts pour nous donner plus de « suspense » (je mets ce mot entre guillemet car au début du livre, il y a un passage ou l’auteur nous informe dans sa narration du destin du héros mais je n’en dirais pas plus).
Enfin bref, tout ça pour dire que j’ai vraiment bien aimé ce livre et que je vous le conseille vivement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire