samedi 15 mars 2014

Le Labyrinthe


Se souvenir, survivre, s’enfuir…
Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…

Ce roman m’a un peu déçu. Avec tout ce que j’avais lu valorisant ce livre, je m’attendais vraiment à quelque chose de superbe, autant dans l’histoire que dans l’écriture et si l’histoire m’a comblée, le style de l’auteur m’a déçue.
Dans ce roman, nous suivons donc Thomas qui arrive dans un labyrinthe et qui ne se souvient que de son nom. Nous allons donc découvrir ce monde sans adulte et avec que des garçons en même temps que lui et nous poser les mêmes interrogations ce qui nous rapproche énormément du personnage qui est très attachant et intriguant. C’est un lieu surprenant dans lequel il arrive et qui ne cesse de nous interroger, de créer de nouveaux problèmes et qui amène beaucoup de suspense.
Malheureusement, le roman manque de présence féminine, même si les protagonistes sont tous très attachants, il nous manque cette petite touche de féminité qui tarde un peu trop à arriver.
Mais ce qui m’a le plus déçu dans ce roman, c’est vraiment le style d’écriture. En effet, au début surtout, les descriptions ne sont pratiquement que des comparaisons, cela manquait de vie et de couleur.
Au final, même si l’histoire m’a tenue en haleine tout le long et donne vraiment envie de lire la suite tant il reste encore beaucoup de question à résoudre sur le labyrinthe et l’univers du livre et qu’il y a du suspense, l’écriture m’a déçue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire