jeudi 12 septembre 2013

Fils des Brumes


Les brumes règnent sur la nuit,
le Seigneur Maître sur le monde
Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.


Cette trilogie est un incroyable, fantastique, un merveilleux coup de cœur. Du début à la fin, nous sommes happée dans l’histoire qui évolue d’une façon incroyable et fascinante. Chaque roman est différent avec une histoire qui se suit super bien, mais qui est également vue de diverses manières. Ainsi, le premier livre montre la rébellion, le second se concentre plus sur la politique et enfin, le troisième tome met en scène la guerre civile. Tout au long de ces romans, nous observons l’évolution d’un pays, mais aussi de personnages qui changent parfois énormément au fil des livres, qui grandissent. Du début à la fin, chaque tome fut un coup de cœur et ainsi, cette trilogie est l’un des plus beaux coups de cœur que j’ai eu. J’ai vraiment bien aimé comment le roman mettait en scène la rébellion et ce qui suit, cela fait vraiment réfléchir par rapport à notre monde puisque l’on y voit la tyrannie qui est renversée et le peuple qui cherche à se reconstruire mais qui est un peu perdu au milieu des riches qui avaient déjà le pouvoir avant et qui cherchent à le reprendre. L’allomancie est également un pouvoir fascinant et l’on ne cesse d’en apprendre plus sur lui. Tout au long de l’histoire, des réponses arrivent petit à petit ce qui fait que lorsque l’on termine le dernier tome, nous sommes comblée : l’aventure se termine d’une façon des plus incroyables, nous réservant surprise, joie et tristesse. Certains personnages sont aussi fascinants, comme Sazed qui est un Gardien, c’est-à-dire qu’il mémorise tout ce que les Gardiens ont réussi à récupérer après la prise de pouvoir du Seigneur Maitre et Sazed est spécialisé dans les religions ce qui donne beaucoup à réfléchir sur la religion qui est un point central puisque le Seigneur Maitre est vu comme un Dieu.
Il y a ensuite le tome 4 qui est un hors-série se déroulant 300 ans après les aventures de Kelsier, Vin et les autres. Ce tome n’est pas aussi génial que la trilogie. Il n’y a plus les personnages auxquels nous nous sommes attachée durant les trois tomes précédents et le monde a beaucoup évolué. C’est cependant une joie de voir que les protagonistes n’ont pas été oubliés et qu’ils font à présent parties de la religion et de l’Histoire. À la fin de ce livre, il y a également une nouvelle qui nous montre comment Kelsier, avant le premier tome, a découvert le onzième métal alors qu’il apprenait encore à être un fils-des-brumes.
Pour conclure, si vous n’avez pas encore lu cette trilogie, allait la lire maintenant. Elle est tellement géniale qu’il ne faut à aucun prix la rater. Le roman est très bien écrit, les personnages sont recherchés et originaux, et l’histoire est juste mémorable.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire